La prochaine mise à jour aura lieu les 8/9 mai.

Les règles pour débuter la culture de plante carnivore.

Débuter la culture des plantes carnivores

 

Beaucoup de personnes ont déjà acheté une plante carnivore. Malheureusement après quelques semaines, elles ont vu leur plante dépérir, sans vraiment comprendre pourquoi. 

 

Plante Carnivore est un terme « générique » qui rassemble une famille de plantes ayant développées des capacités d’attraction, de capture et de digestion des insectes. Cette famille se compose de genres, de variétés, et de sous espèces. Les différents genres de plantes carnivores sont complètement indépendants les uns des autres au niveau de la culture. Parfois les différentes variétés d un même genre se cultivent différemment, en fonction de la localisation, de l' altitude, et du substrat naturel. Par exemple le genre Drosera, présent sur tous les continents, peut ne pas avoir la même culture. Un Drosera nord européen, ne se cultive pas pareil qu'un Drosera africain, qui ne se cultive pas comme un Drosera Australien, etc...

 

Nous allons vous donner les conseils de base, et une première sélection de plantes les plus adaptées pour débuter cette aventure.

 

Les conseils de bases :

 

  • Arrosage à l’eau de pluie, déminéralisée, ou osmosée uniquement.

 

C’est l’un des points communs pour la majorité des plantes carnivores. Vivant dans des milieux pauvres, elles ne consomment par les racines qu’une toute petite partie de leurs nutriments. Très souvent calcifuge (qui n'aime pas le calcaire ), une eau dépourvue de calcaires, sels minéraux, et de tout autres éléments nutritifs, est indispensable. Même des eaux minérales faiblement riches amèneront sur plusieurs années un changement chimique du substrat, néfaste aux plantes. 

 

L’eau de pluie : La récupération de l’eau de pluie est idéale, mais elle ne peut pas se faire n’importe comment. Il faut garder à l’esprit que l’on ne doit pas récupérer une eau « enrichie ». On privilégiera la récupération en bassine plastique directement  au jardin, ou sur une terrasse. La récupération d’eau de pluie par le biais d'un toit fonctionne très bien à condition d’avoir un toit en ardoise ou en bac acier. Il faut éviter les toits en tuile, surtout si ces dernières sont abimées, les toits fortement rouillés, ou les toits d’abris de jardin recouvert d’un revêtement bitumeux type "shingle". La récupération et le stockage de l'eau se fait en bidon plastique de couleur sombre si c’est possible pour éviter la formation d’algues.

 

L’eau déminéralisée : C’est cette eau qu’il faut mettre dans les fers à repasser pour éviter la formation de tartre. Complètement pure, sans calcaire, elle s’achète en grandes surfaces et coute moins cher que l’eau minérale. Ne pas choisir des eaux déminéralisées parfumées.

 

L’eau osmosée : Lorsque la collection de plantes carnivores s’agrandit, et que l’on ne peut récupérer de l’eau de pluie ou en trop faible quantité, l’achat d’un osmoseur peut s’avérer pratique. C’est un système de filtration par cartouches et membranes, qui permet de retenir les éléments néfastes aux plantes carnivores sels, calcaire,...). Il se branche sur un robinet et vous fournit une eau quasiment pure en direct. Seul défaut, sur les petits osmoseurs, pour fournir 1 litre d’eau osmosée il rejette 4 litres d’eau "sale". L’eau osmosée peut aussi être achetée, ou récupérée gratuitement dans certaines jardineries, au rayon aquariophilie. 

 

L’arrosage, hormis si cela est spécifié, se fait par capillarité. La structure de la tourbe ne permet pas un arrosage « classique » sous peine de voir votre plante se dessécher et mourir. Une soucoupe, un cache pot ou tout autre contenant permettant à votre pot de baigner dans l’eau est nécessaire. L’utilisation du plastique est fortement conseillée.

 

 

  • Un substrat pauvre et adapté.

 

Le deuxième point commun à l’ensemble des plantes carnivores est un substrat pauvre. Qu’il soit tourbeux, sableux, rocheux…la majorité des plantes carnivores se cultivent en pot, ou en bac. Votre plante carnivore ne peut pas être plantée dans votre jardin. Sa terre sera inexorablement trop riche. C’est cette spécificité de leurs milieux qui a amené une évolution vers la carnivorité végétale. Si vous changez ce paramètre, c’est la mort certaine de votre plante. Donc avant de rempotez  renseignez vous sur éléments nécessaires à son substrat.

 

  • Une bonne exposition lumineuse.

 

Une bonne exposition lumineuse est une exposition adaptée à la plante. Comme pour les autres paramètres, l’exposition lumineuse nécessaire pour les uns ne sera pas la même que pour les autres. Tout dépend de leur milieu d’origine. De plein soleil, à mi-ombre, la palette de luminosité nécessaire, en fonction des genres,varie. 

 

Lorsque nous préconisons une exposition : 

Plein soleil : il faut que la plante bénéficie d’au moins 5 heures de soleil direct, et d’une exposition très lumineuse le reste du temps.

Très bonne luminosité : La plante peut bénéficier de soleil direct le matin ou en fin de journée, mais pas aux heures les plus chaudes. le reste de la journée, la plante doit bénéficier d’une très bonne luminosité. Pour en être sur, la plante doit produire une ombre.

Bonne luminosité : pas de soleil direct, mais une exposition lumineuse. L’ombre de la plante est modérée. 

  • Un contenant adapté :

 Pour quasiment la totalité des plantes carnivores, nous recommandons très fortement l’utilisation de pot plastique. Neutre, contrairement au pot en terre cuite ou autre, il ne changera pas la structure de votre substrat en lui apportant des éléments nutritifs. Pour le cache pot ou les soucoupes, nous préconisons également du plastique, ou tout autre support neutre (vernis…). si vous utilisez des soucoupes en tout autre matière (zinc, terre, etc…) il faut bâcher l’intérieur du récipient pour que l’eau ne s'enrichisse pas. Plus le pot est grand, plus il y a d'inertie thermique au niveau des racines, ce qui est très appréciée des plantes.

 

Ne jamais utiliser d’engrais pour vos plantes carnivores, cela leur apporte beaucoup trop de nutriments.  Ne jamais les nourrir, les plantes carnivores sont adaptées pour capturer toute seule leurs proies.

 

 

Nous avons sélectionné quelques plantes, avec différentes conditions de culture,  pour vous lancer dans l’aventure, en choisissant une plante adaptée à vos conditions :

 

Sarracenia : Le Sarracenia pousse à l’état naturel dans les tourbières du sud-est des Etats-Unis. C’est une plante tout à fait adaptée à nos climats, alors pourquoi se gêner, cultivons la dehors à l’année. 

Guide de culture du Sarracenia

Notre sélection : Sarracenia flava, Sarracenia purpurea ssp venosa, Sarracenia 'Juthatip Soper', Sarracenia 'Eva', Sarracenia "tygo".

 

Dionaea muscipula : Souvent la première plante carnivore que l’on cultive, c’est la seule à avoir un mouvement de capture visible.

Guide de culture de la Dionaea muscipula 

Notre sélection : Dionaea muscipula 

 

Drosera : Le genre Drosera est un genre que l’on retrouve sur tous les continents. Il est donc impossible de donner une méthode de culture générale. Nous en avons sélectionné quelques uns en fonction des conditions dans lesquelles vous voudriez le voir pousser.

Guide de culture du Drosera

Notre sélection :

Drosera d’extérieur : Drosera intermedia (EU), Drosera intermedia f. verte (US), Drosera filiformis (US), Drosera binata (NZ)

Drosera d'intérieur : Drosera capensis, Drosera capensis 'albino', Drosera aliciae

 

Nepenthes : Plante d’intérieur par excellence, le Nepenthes est une plante souvent originaire des forêts du sud-est asiatique, de climat tropical. Certains hybrides sont plus tolérants au manque d’hygrométrie de nos habitats.

Guide de culture du Nepenthes

Notre sélection : Nepenthes 'Rebecca Soper', Nepenthes 'bloody mary', Nepenthes 'ventrata'.

 

Pinguicula : Certains PInguicula peuvent être cultivés en intérieur, près d'une fenêtre, tandis que d'autres peuvent être cultivés en extérieur.

Guide de culture du Pinguicula

Notre sélection : 

Pinguicula d'extérieur : pinguicula grandiflora

Pinguicula d'intérieur : Pinguicula 'Tina', Pinguicula 'Sethos'

 

Vous trouverez dans l’onglet « culture »  du site, des paramètres plus spécifiques à la culture de vos plantes.