La prochaine mise à jour aura lieu le 16 octobre 2021.

Heliamphora - Plante carnivore

Origine et culture de l'Heliamphora

Genre appartenant à la famille des Sarraceniacea, l’Heliamphora est originaire des hauts plateaux d’Amérique centrale. Ces hauts plateaux au contours particulièrement abrupts, appelés Tepuys, avec une altitude comprise entre 600 et 3000m, sont des niches écologiques, avec un climat très spécifique. Un climat assez frais, très humide, différent du climat tropical que l’on retrouve habituellement dans cette région. 75% de la végétation présente est endémique de ces plateaux. 

L’Heliamphora est une plante vivace, à rhizome, qui développe des feuilles en forme de cornet (ascidies), très cassantes. Ses pièges, d’aspect primitif, ont tous les caractères d’une feuille enroulée et soudée. Le haut de la feuille se prolonge par un opercule, la cuillère à nectar. Contrairement aux Sarracenia, la feuille d’Heliamphora ne possède pas de chapeau, laissant ses pièges se remplir d’eau de pluie, pour n’en garder que la quantité nécessaire à la capture de ses proies. La taille des Heliamphora varie en fonction des variétés, d’une dizaine de centimètre à plus de 40 cm pour les plus grands. Plante à pousse très lente, il ne produit guère plus de 4 à 5 feuilles par an.

L’Heliamphora offre l’une des plus belle floraison de la famille des plantes carnivores.

Grâce à une coloration assez vive sur le haut du piège, et à sa cuillère à nectar, l’Heliamphora attire ses proies de manière olfactive et visuelle. A l’instar des Sarracenia, le nectar va étourdir l’insecte qui finit par tomber dans l’urne et s’y noyer. Ne possédant pas de glandes digestives, la digestion se fera par des larves et des bactéries présentent dans l'eau du piège. Les proies les plus communes sont les insectes volants (mouche, moucheron…). Cette digestion bactérienne n’est pas à proprement parlé le fait des plantes carnivores, mais le fort bénéfice que cette assimilation apporte à la plante permet de la classer dans cette famille.

 

Culture 

Luminosité : Très bonne luminosité. Pas de soleil direct.

température : +8°c en hiver minimum, on évite de dépasser les +35°c en été. Une hygrométrie importante est nécessaire au bon développement de la plante (60% / 80%).

Arrosage : maintenir un peu d’eau sous le pot pour conserver un substrat humide. L’Heliamphora demande aussi un arrosage régulier à l’intérieur de ses pièges, s'il n’est pas cultivé en extérieur.

Substrat : Un mélange de tourbe blonde (40%), sphaigne (30%) et perlite (30%).

rempotage : printemps

Multiplication : Par semis, division, au printemps.

Nous conseillons une culture sous serre, ou terrarium.

Retrouvez sur notre site toute la gamme d'Heliamphora sélectionnée avec le plus grand soin.

Poursuivez votre découverte des plantes carnivores :